A propos

L’Eglise réformée de France et l’Eglise évangélique luthérienne de France sont entrées dans un processus d’union en 2007. Au terme de 5 ans de rencontres, d’échanges et de débats, mobilisant toutes les paroisses et instances régionales et nationales, elles sont devenues Eglise protestante unie de France en 2012.

La nouvelle Eglise s’inscrit dans une dynamique commune, en vue d’un meilleur témoignage et service de l’Evangile au sein de la société française. L’union se base sur une communion de foi effective en Jésus le Christ, le Seigneur. Elle s’appuie sur une déclaration d’union, une seule Eglise nationale, un seul synode national, un seul corps de pasteurs.

L’Eglise protestante unie prend en compte le plus largement possible la diversité (théologique, écclésiale, liturgique) existant dans les deux Eglises, avec la volonté de s’en enrichir.

L’ensemble des Eglises locales et paroisses des deux Eglises a adhéré à l’Union.

La nouvelle Eglise tiendra son premier synode national annuel en mai 2013 à Lyon, ville choisie en raison de sa tradition œcuménique. Elle y célébrera ses premiers pas le samedi 11 mai par une fête ouverte au plus grand nombre, avec de nombreux invités nationaux et internationaux.

+ d’informations

Qu'est-ce qu'un synode ?

Le synode national est l’instance qui gére et gouverne l’Eglise unie au plan national. Il se réunit chaque année le WE de l’Ascension.

Les membres du synode national de la nouvelle Eglise ont été élus au cours du WE des 16 et 17 mars  par les 10 instances régionales (synodes ou Inspection). A Lyon, le Premier synode national de l’EPUdF va élire un conseil national et un président pour les 4 années qui viennent.

Histoire des protestants de Lyon

Valdo

Histoire du Grand Temple

Grand_templeLyon2

Un élan pour une Eglise de témoins

Eglise luthérienne
Ouvrir les portes !

Une Église qui accueille au centre ville de Lyon

GT2Le Grand Temple peut aujourd’hui accueillir le synode national dans un bâtiment entièrement rénové après 2 années de travaux (octobre 2010- octobre 2012). Cette rénovation n’est en fait que la face visible d’une « rénovation » plus profonde : celle de la communauté des croyants qui l’habite.

Dans un monde où le religieux est de plus en plus poussé aux limites de la vie privée et où les intégrismes semblent parfois en être les seules manifestations visibles, nous croyons au contraire qu’en Jésus-Christ Dieu nous rejoint et accueille tous ceux qui viennent à lui. C’est cette conviction profonde qui nous a poussé, depuis 2007, à ouvrir nos portes largement.

Notre Église s’est donné comme objectifs de :

1. Permettre à chacun de vivre sa foi chrétienne et de la « ressourcer »

2. Appeler les chrétiens au témoignage, les former pour cela et leur donner des occasions de témoigner

3. Être en capacité d’accueillir TOUTES les personnes qui viennent vers nous en ayant soif de l’évangile.

Pour en savoir plus : www.grandtemple.fr

Anne Faisandier, pasteur

Témoignages

  • En 1938, 1er synode national de l'Eglise réformée de France suite à l'union de familles réformées autour d'une Déclaration de Foi commune, à Lyon au temple du Change. 75 ans après, Lyon est heureux d'accueillir un nouveau 1er synode !

    Joël Rochat, président du Consistoire Grand Lyon de l'EPUdF
  • Une expérience d'union qui nous encourage, nous protestants malgaches, à persévérer dans nos efforts d'union qui n'ont pas abouti jusqu'à maintenant.

    Mame, FPMA, Eglise malgache à Lyon
  • Un bel élan d'unité au sein du protestantisme, en se donnant le temps de le mûrir ! Un exemple de bon augure pour d'autres rapprochements au sein du monde protestant.

    Angelo, Eglise évangélique de Réveil
  • Pour moi c'est une grande marque de confiance que Lyon puisse accueillir le premier synode de l'EPUdF. J'attends que les résolutions qui y seront prises soient inspirées par le Saint Esprit en vue de consolider cette union et témoigner de cette Foi qui nous unit en Christ.

    Alain-Georges Nouga, paroisse Est lyonnais
  • La longue histoire chrétienne de Lyon, avec ses témoins des premiers siècles, Pierre Valdo au début du deuxième millénaire, les temps mouvementés de la Réforme, les avancées oecuméniques du XXème siècle, en font un lieu fort de symboles pour inscrire notre Eglise dès sa naissance comme un témoin engagé et fidèle du Christ ayant sa place particulière dans la riche diversité de la famille chrétienne d'aujourd'hui.

    Roger-Michel, paroisse Est lyonnais
  • L'accueil du premier synode est un honneur et une joie, mais aussi une responsabilité. Merci à tous les bénévoles qui se préparent à être sur la brèche tout au long de la semaine. Veillée, journée village de tentes, et culte : les trois rendez-vous sont pris, et nous nous réjouissons de voir qu'ils suscitent beaucoup d'intérêt de la part les protestants locaux.

    Franck, paroisse Ouest Change
  • Nous réformés lyonnais sommes ravis que le premier synode de l’église protestante unie ait lieu à Lyon. Nous avons fait un voyage au pays de la foi avec les luthériens ; ils nous ont hébergés pendant les travaux du grand Temple…nous sommes heureux de fêter prochainement avec eux ce rapprochement.

    Brigitte, paroisse Rive Gauche
  • Je souhaite que ces journées festives et solennelles soient l'occasion de témoigner de la bonne nouvelle de l'Evangile de Jésus-Christ, de témoigner que le Christ peut déplacer des montagnes dans la vie de chacun, et dans la vie des Eglises, en manifestant qu'une unité en Lui est plus forte que toutes les divisions.

    Pasteur Olivier Raoul-Duval