Au fil du synode, acte 2

Jeudi après-midi

Après un long point sur les finances, d’autres sont évoqués se rejoignant sur un même fil rouge : « Comment dire Dieu ? »

Un visuel publicitaire est présenté par la Faculté de théologie : « Lire le monde, penser Dieu ». Une invitation à vivre des études un peu particulières.

Un autre point évoque la nécessaire formation des ministères spécialisés (aumônerie en particulier) dans un monde où désormais tout est codé, politiquement encadré. Comment assure-t-on cette formation ? La spécialisation est à appuyer lors du Master Pro, en théologie pratique.

Les commissions des Ministères de l’EELF et celle de l’Eglise réformée présentent leurs deux rapports. Les deux commissions ont travaillé chacune de leur côté, à partir cependant des même dossiers. Il en ressort que la future commission des Ministères de l’Eglise Protestante Unie se montrera vigilante quant à la formation théologique indispensable proposée aux étudiants. Beaucoup d’entre eux obtiennent en effet des équivalences universitaires les dispensant d’une à deux années d’études de théologie.

Il est réfléchi un temps de reprise qui se calerait entre l’année de stage et celle du proposanat (années surchargées).

Le projet liturgique intermédiaire de l’Eglise Protestante Unie dans le cadre de l’ordination d’un ministre, sa spécialisation (animateur jeunesse, aumônerie…), est discuté avec les délégués synodaux. Il soulève la question des formulations employées comme l’expression : « imposer les mains ». In fine, qu’est-ce que l’imposition des mains ?

Le projet n’est pas normatif, il est proposé pour les 4 ans à venir en attendant la déclaration de foi commune de 2017. Il permet de souligner l’importance d’une liturgie commune, de prendre en compte des notions telle que la trinité, le ministère des diacres et de se montrer attentif aux formulations qui seront retenues lors de sa rédaction.

Certaines variantes spécifiées comme « luthériennes », avis est donné de ne pas souligner une spécificité à une confession d’origine. Où se tiendrait la liberté du célébrant ?

Il faudrait creuser le fond, abandonner les stéréotypes. L’évocation de « l’étole » remise aux pasteurs ordonnés est dénoncée avec humour : ministère des laïcs et ministère pastoral, ne sont-ils pas sur un pied d’égalité ? La Réforme en tout cas, le défendait !

Intervention du pasteur Christian Galtier sur la fin de vie. Le texte fait suite à un vœu du synode de Belfort qui souhaitait réfléchir et donner un écho au débat sociétal en cours. Le Conseil National a souhaité proposer de faire entrer l’Eglise dans une réflexion sur « une éthique de situation », d’écrire un texte ouvert pour l’accompagnement à la fois spirituel et humain et d’apporter aussi une contribution au débat en exposant quelques grandes lignes sur le sujet. Cette réflexion se poursuivra à l’occasion de certains synodes régionaux.

L’éthique à connotation protestante est s’élabore en prenant compte de choix dans des situations particulières : choix possibles, choix souhaitables à la lumière d’une lecture de la bible.

La dignité : 3 expressions : parmi elles, deux dites chrétiennes » : la liberté (notre dignité s’exprime dans un choix libre et assumé), le regard de Dieu posé sur nous (Il nous donne la dignité) : la fin de la vie se place sous la dignité que nous donne Dieu.

Nécessité d’une médecine qui accompagne, et qui n’est pas une fin en soi ! La fin de vie serait une maladie à guérir. En 2003, la loi Leonetti a déjà fait un premier pas dans ce sens, mais est peu connue et peu appliquée par les professionnels.

Faut-il donner plus de droits aux gens (choix de non-vie) ? Faut-il légiférer davantage ? Les avis sont partagés.

Où se niche la responsabilité des Eglises ? Engager une pratique d’accompagnement pour chaque humain ? Quel service d’aumônerie ? Quel accompagnement des instituts de formation pour les soignants, les ministères spécialisés ? Des champs de réflexion et d’action qui seraient faciles à saisir, une opportunité pour le protestantisme de faire entendre sa voix.

Quelques interventions :

Il faut lutter contre l’idolâtrie de la vie à tout prix (K. Barth l’a dénonçait , bien qu’opposé formellement à l’euthanasie ou au suicide).

Nécessité d’un accompagnement des familles des personnes concernées par la fin de vie.

Insistance sur la présence du Christ en toute personne humaine plus qu’une transcendance qui garantirait du haut de son ciel la dignité de l’homme.

Qu’est-ce la vie ? La dimension biologique prend parfois le dessus ; devenant une obsession. Vouloir la mort traduit toujours une souffrance du soi (solitude…). Et quel est le sens de la vie lorsqu’on est affaibli, que l’on souffre ?

Un médecin partage : notre dignité n’est pas forcément la même, ou ne se situe pas au même endroit que celle de celui qu’on rencontre.

Le temps des votes a permis de constituer le Conseil National, la commission des Ministères et l’équipe de la CAGE (commission des affaires générales).

Anne Heimerdinger

iptheologieiptheologie: RT @Nicolas_RocherV: Ce soir à Sanary, conférence de J-N Pérès sur le thème : "l' #EPUdF un pis-aller ou un défi pour l'avenir ?" @iptheologie @EPUdF
54 months ago from Twitter for iPhone
Nicolas_RocherVNicolas_RocherV: Ce soir à Sanary, conférence de J-N Pérès sur le thème : "l' #EPUdF un pis-aller ou un défi pour l'avenir ?" @iptheologie @EPUdF
54 months ago from Twitter for iPhone
TigreekTigreek: Ma pasteur fait une prédic' sur l'Esprit et la joie de la rencontre... Un vrai régal, je ne vous dis que ça... #EPUdF #culte #rencontre
54 months ago from Twitter for Android
maieulrmaieulr: RT @SophieOIlier: Gilles Pivot et Jacques-Noel Peres en 68 a l'@iptheologie!!!!! #synodeepudf ! http://t.co/EeQROpGx9P
54 months ago from web
ReformeHebdoReformeHebdo: Le n°3513 de Réforme est en ligne ! Grande itw avec @ManuelValls, retour sur le #synodeepudf http://t.co/FMoy8icU6M http://t.co/7iAleTKibI
54 months ago from web
ReformeHebdoReformeHebdo: 3e épisode de notre série vidéo "Paroles de #protestants", avec la pasteure Nicole Roulland http://t.co/6d03EXEaiU @EPUdF #synodeepudf
54 months ago from web